03 mai 2021

L'agenda du 3 au 9 mai - Occupation Sébasto


Lundi 3 mai au Sébasto

  • 10h - Commission CULTURE : proposition d'un dispositif artistique adressé à la DRAC Hauts de France, afin de permettre aux artistes et compagnies les plus fragilisées d'avoir une activité avant le 31 août. (en présence du SYNAVI, du SFA et ouvert à tous)
  • 12h - l'AG "informations"
  • Au vue des dernières déclarations du gouvernement, il est URGENT de se positionner et d'envisager la suite du mouvement... La MOBILISATION continue !
  • 18h - Réunion du Collectif Gaïa (hors les murs)

Mardi 4 mai au Sébasto

  • 10h - l'AG "pratique" : L'ordre du jour est décidé en début d'AG en fonction des besoins du moment
  • 13h - Réunion pour la préparation de la grande journée de l'affichage : tu dessines et/ou tu écris... Viens !
  • 15h - Commission artistique

Mercredi 5 mai au Sébasto

  • 16h45/19h00 - Répétition Fanfare de lutte - Plateau du SébastoJeudi 6 mai au Sébasto
  • 17h - AG "pratique" L'ordre du jour est décidé en début d'AG en fonction des besoins du moment

Jeudi 6 mai au Sébasto

  • 17h - AG "pratique" : L'ordre du jour est décidé en début d'AG en fonction des besoins du moment

Vendredi 7 mai

  • 11h - RdV Gaïa au Sébasto
  • 12h - Appel à la mobilisation de Gaïa sur le parvis de la Mairie. Auberge espagnole, et bœuf artistique toutes pratiques. Pour échanger, se rencontrer et rappeler nos revendications. Toute participation est la bienvenue !

Samedi 8 mai 

  • 10h - Marche des Sans-Papiers (CSP59, FUIQP) : marche en l’honneur des tirailleurs & forces coloniales tombées pour la libération de la France en 1945.
    Départ Porte des Postes, arrivée pour 12h15-30 au cimetière d’Haubourdin. Sur place, rdv pour la délégation InterluttantEs / OccupantEs du Sébastopol pour exprimer notre soutien et offrir en partage un peu de musique.
  • 10h à 12h - Atelier Théâtre GJ au Sébasto
  • 15h à 18h30 - Rassemblement militant & festif
    Pas de musique amplifiée, alors : Tu chantes, tu joues de la musique, tu fais du théâtre, du cirque... ou alors tu ramènes ta casserole, ce que tu veux pour t'exprimer sur cette place samedi à partir de 15h. On a plein d'alliéEs de notre tribu qui seront là : les sans-papiers, les gilets jaunes, les étudiantEs, les colombienNEs en lutte, Gaïa. Vibrons ensemble à cœurs et à cris. A samedi pour défendre ton Sébasto !

Dimanche 9 mai

  • de 11h à 17h - Zone d’Accueil des Luttes InterGalactique concote un chili, en soutien à l’invasion de la Terre par les délégations zapatistes, indigènes du Chiapas et d’ailleurs. C'est végane et à prix libre. C'est à venir récupérer dimanche au local de la CNT, 32 rue d’Arras. Si possible, venez avec votre propre tupperware. Hasta pronto ! (Réservation demandée au 07 53 63 01 11)
  • 13h-17h00 - Répétition GJ (au Sébasto)
  • 14h30 - Loi climat · La Marche d’Après ! (Place de la République)
  • 18h30 - AG organisation du lieu (au Sébasto) pour la semaine et planning des gargotiers y sont invités les personnes qui seront présentes dans la semaine à venir (jour ou nuit)

28 avril 2021

L'agenda de la semaine (29 avril au 1er mai)

Jeudi 29 au Sébasto

10h - AG extraordinaire
- Fonctionnement de la suite de la lutte
- Vote des différentes décision à faire remonter à la Coordination Nationale

12h - Réunion-Préparation pour la manif du 1er mai - Sébasto

14 h - Répétition Chœur des Occupant.e.s du Sébasto, suivi d'une répétition du "Bella Ciao" des Mondines, pour les filles

15h - L'Autisme en question : rencontre-débat animée par Marie Milville & David Mauqui - Entrée libre (rencontre accessible aux sourd.e.s et malentendant.e.s)

Vendredi 30

13h - Répétitions chant : "Les jours heureux" et "On est là"

14h/16h - Répétitions danse : Flashmob HK en espagnol, et "On est là"
Samedi 1er mai

10h - MANIF du 1er mai - Porte des Postes

10h45 - Rdv pour les animations du 1er mai lors de l'arrêt du cortège : derrière le Sébasto

19 avril 2021

Retrait de la réforme de l’assurance chômage !

Jeudi 15 avril, Élisabeth Borne a subi une première défaite dans sa réforme de l’assurance chômage. Après des mois d’avertissements venus de tous les horizons associatifs, militants et intellectuels, et même de l’Unedic, le gouvernement découvre à peine, quinze jours après la publication de son décret, qu’il est discriminatoire. Ainsi les femmes enceintes, personnes malades, ou mises en activité partielle (p. ex. durant les confinements) auraient vu leurs droits amputés. Il a donc juré de reprendre sa copie. C’est un premier recul, mais évidemment insuffisant : le gouvernement doit abandonner sa réforme.

Le gouvernement veut prendre dans les poches des chômeurs 2,3 Mds d’euros : il donne chaque année le double aux plus riches, avec la suppression de l’impôt sur la fortune. C’est pourtant leur fortune qui a fait, dernièrement, un bond de géant. Les milliardaires français ont gagné 175 Mds d’euros pendant les neuf premiers mois de la crise sanitaire. Alors que plus d’un chômeur sur deux n’est pas indemnisé, le gouvernement veut encore couper dans les dépenses de l’assurance chômage. Il veut le faire dans un contexte où 600 000 emplois auront été détruits entre janvier 2020 et fin 2021, et où près de 10 millions de personnes sont pauvres : c’est 15% de la population vivant en France, une situation inédite depuis 25 ans.

Le gouvernement veut réduire les indemnités chômage d’1,15 million de gens, en moyenne de 17%. Plus les gens sont précaires, et plus ils perdent : souvent plusieurs centaines d’euros d’indemnité chômage en moins. Il veut aussi retarder l’ouverture de droits de 475 000 personnes la première année. Les ministres ne manquent jamais de se répandre en sanglots sur le sort cruel des jeunes : les  18-25 ans seraient pourtant particulièrement touchés par l’allongement à six mois de la période de cotisation nécessaire à l’ouverture de droits, puisque 160 000 d’entre ell·eux ouvriraient des droits au chômage en retard. Enfin, les règles de cumul salaire-chômage seraient durcies, conduisant par exemple la première année les 400 000 personnes les moins bien indemnisées à voir leur chômage baisser de 885 € à 621 € en moyenne, mais à en plus ne plus pouvoir cumuler ce chômage avec leur salaire au-delà de 900 € de salaire repris, contre 1 400 € auparavant.

Le pouvoir veut donc renverser la logique de la sécurité sociale, selon laquelle chacun cotise selon ses moyens, et reçoit selon ses besoins. À l’inverse, il veut faire du chômage une épargne, un capital. Les plus riches, au chômage, recevraient beaucoup, parce qu’ils ont mis beaucoup de côté ; les plus pauvres, des clopinettes. Arrivé là, le système sera bientôt privatisé : on s’assurerait individuellement et selon ses moyens pour ne couvrir que son propre risque de chômage. N’ayant plus aucune assurance face au risque d’être au chômage, les salariés précaires seraient forcés d’accepter de travailler, qu’importent les conditions d’emploi, pour mettre à manger sur la table. Chacun pour soi. Au contraire, comme nous pensons que ce sont les gens malades qui doivent recevoir des soins de santé, et pas seulement les plus riches, nous affirmons que les personnes les plus exposées au chômage doivent en être mieux protégées. Cette solidarité est la sécurité sociale à laquelle nous tenons. Nous la défendrons bec et ongles.

C’est pourquoi nous appelons à la manifestation
  • vendredi 23 avril à 14 h à la Porte de Paris 
  • samedi 24 avril à 15 h au Théâtre Sébastopol


11 avril 2021

L'agenda des Occupants - Semaine du 12 au 18/04/2021

L'agenda de la semaine (12 au 18 avril)

Lundi - au Sébastopol
11h30 - Répétition du Chœur du Sébasto
(puis chant en début d'AG)

Mardi - au Sébastopol
17h - Danse - Tous niveaux

Mercredi - au Sébastopol
12h - Débat/Projection : Apprenti Utopiste, avec Mehmet Arikan

Jeudi - au Sébastopol
15h - Répétition du Chœur du Sébasto
16h - Emission "Un truc là qui claque" en direct du Sébasto et sur "Radio Campus" 106.6

Vendredi
16h30 - Danse - Tous niveaux

Samedi
15h - Place Sébastopol
Manifestation contre la réforme de l'assurance chômage
Mobilise-toi ! Fais tourner !

Tous les jours
9h30 - Distribution de tracs : rdv au Sébasto
Après-midi - Fabrication de la marionnette géante : Besoin d'aide

 


L'agenda permanent du Sébastopol (les rendez-vous hebdomadaires)

Lundi - au Sébastopol
10h - préparation de l'AG interlutte
12h - AG interlutte
15h - Commission "convulvence" des luttes
Commission action
Préparation manifestation

Mardi - au Sébastopol
10h - préparation de l'AG culture
12h - AG culture
15h - Commission artistique
Commission propagande

Mercredi - au Sébastopol
10h - commission culture

Jeudi - au Sébastopol
10h - préparation de l'AG interluttants
12h - AG interluttants (spécifique assurance chômage)

Vendredi
Journée d'action contre la réforme de l'assurance chômage

Samedi
Permanence infos (sur le marché)


Les liens utiles

La Newsletter complète en ligne : L'agenda des Occupants

09 avril 2021

Manifestation Unitaire contre la Réforme de l'Assurance Chômage



Samedi 17 Avril, 15h - Place Sébastopol

Alors que la crise sanitaire fragilise les plus précaires et pauvres d'entre nous, 

alors qu'il est de plus en plus difficile de trouver du travail, 

alors que la crise économique va nous plonger dans des inégalités de plus en plus fortes et malgré le désormais célèbre « quoi qu'il en coûte », 

le gouvernement, indifférent aux revendications des plus pauvres et précaires fait finalement passer par décret sa réforme de l’assurance chômage le 1er juillet 2021.

Comment ? En changeant les conditions d'accès à l'indemnisation et en changeant le mode de calcul des indemnisations.

Conséquences ? Selon l’Unedic, dès la première année c’est 1,15 millions de personnes qui devraient voir leurs indemnités baisser, parfois jusqu’à 43% pour ceux et celles qui alternent périodes travaillées et périodes chômées. Une fois encore, on s'attaque aux droits des plus fragiles d'entre nous.

Pourtant : 

  • Nous sommes de plus en plus nombreux.ses à ne plus être en mesure de nous nourrir correctement.
  • Nous sommes de plus en plus nombreux.ses à faire la queue devant les banques alimentaires.
  • Nous sommes de plus en plus nombreux.ses à souffrir de la pauvreté.

L'assurance chômage, c'est l'affaire de tou.te.s !

Pôle emploi, c'est bien connu, est une machine infernale, qui passe son temps à contrôler et à fliquer (pouvant désormais accéder aux comptes en banque). Mauvais traitement des dossiers, demandes de remboursement de trop perçu... Le tout pour pousser les demandeurs et demandeuses d’emplois, déjà dans la misère, à accepter des boulots sous-payés...

Les intermittents.e.s du spectacle sont également concerné.e.s. Si la réforme ne touche pas les annexes 8 et 10... pour l'instant, la suppression des cotisations chômage (remplacées par un impôt : la CSG) et les nouveaux modes de calcul auront des conséquences directes sur leurs revenus très prochainement (sans compter que la plupart ne peuvent pas travailler).

Les salarié.e.s sont concerné.e.s : personne aujourd'hui n'est à l'abri de perdre son travail. Et d'être soumis.e à une baisse drastique de ses indemnités en cas de licenciement. La peur de se retrouver au chômage entraine aussi des dégradations des conditions de travail. 

C'est maintenant qu'il faut réagir !

Pour les étudiant.e.s à côté des facs ou écoles à moitié fermées, il est encore plus difficile de trouver des jobs alimentaires suite à la crise et le statut étudiant ne permet toujours par de percevoir de chômage. Aucune allocation n’est prévue pour les moins de 25 ans, nous exigeons a minima un RSA pour tous dès 18 ans.

Cette réforme n’est qu’une partie d’un même projet visant à appauvrir la population au profit des plus riches.

Ne laissons pas la place à la résignation. Ne restons pas isolé.e.s.

Il est possible de construire ensemble un rapport de force.

Pour lutter contre cette réforme, retrouvons-nous samedi 17 avril à 15h, Place Sébastopol pour une première manifestation unitaire et faire grandir ensemble la mobilisation en cours.

Salarié.e.s, Chômeur.se.s, Précaires,
Intermittent.e.s avec ou sans papier : SOLIDARITE !

Premier signataires : SFA- CGT / Coordination des Interluttant.e.s 59-62 / Solidaires Nord / UL CGT Lille / Front uni des Quartiers populaire / Comité des Sans Papiers / CNT

11 mars 2021

Communiqué - Occupation Théâtre du Nord - 11/03/2021

Avec Odéon, TNS, Espaces Pluriels - Pau, La Colline, Théâtre Graslin de Nantes, L'Équinoxe à Châteauroux, Théâtre de la Cité à Toulouse, Moulin du Roc à Niort, CDN Besançon Franche-Comté, Le Fil - Saint-Étienne, Théâtre de l’Union - Limoges, Théâtre des Quartiers d’Ivry, Quartz – Brest… nous occupons le Théâtre du Nord à Lille.

PAR CETTE OCCUPATION
  • Nous partageons les inquiétudes de notre secteur professionnel. Nous sommes dans l’impossibilité d’exercer nos métiers.
  • Nous affirmons notre filiation avec le mouvement des rondpoints, et nous élargissons nos revendications à tou.te.s les intermittent.te.s du travail, les précaires : tout.e.s celles et ceux que votre politique fragilisent.

NOUS EXIGEONS :
  • Un retrait pur et simple de la réforme de l’assurance-chômage ;
  • Un engagement sans tarder sur la prolongation de l’année blanche au-delà du 31 août 2021 pour tous les intermittents du spectacle et son élargissement à toutes les travailleuses et travailleurs précaires, extras et intermittents du travail entre autres, qui subissent les effets de la crise ;
  • La prise en compte de nos propositions pour les primo-entrants ;
  • De toute urgence, des mesures pour garantir l’accès à tou.te.s les travailleur.se.s à emploi discontinu, et aux auteur.trice.s un accès au congés maternité et maladie indemnisés ;
  • Un financement du secteur culturel passant par un plan massif de soutien à l’emploi en concertation avec les organisations représentatives des salariés de la culture ;
  • Des moyens pour garantir les droits sociaux (retraite, formation, médecine du travail, congés payés, etc…) dont les caisses sont menacées par l’arrêt de cotisations ;
  • Des perspectives claires de réouverture des lieux culturels et vie sociale, pour que le public puisse de nouveau rencontrer, partager, échanger : c’est une nécessité vitale, ESSENTIELLE !
Nous, occupants de Théâtre du Nord, vous invitons au rassemblement de demain, de 14h à 17h30, sur la Grand Place de Lille, pour soutenir notre mouvement.

Nous sommes inutiles, mais « dangereux » ! Occupons, occupons, occupons !

Théâtre du Nord -Lille – 13/03/2021

#OccupationTdN

PS : Nous aussi nous avons droit à notre visite…. Madame Roselyne Bachelot, nous vous proposons un aller-retour Lille-Paris en Blablacar. À bon entendeur !