jeudi 3 avril 2014

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE LE 7 AVRIL À LA VERRIÈRE ET COMPTE RENDU DE L'AG DU 31/03.



Cher(e)s Inter-Luttant(e)s,

Dans un premier temps nous vous annonçons qu'une nouvelle Assemblée générale aura lieu le Lundi 7 avril à 12:00 au théâtre de la Verrière à Lille.Celle ci ayant pour but :
  • De débattre sur la façon dont nous souhaitons mener la lutte que ce soit de manière individuelle ou collective (Quelles actions mettre en place? Occupations? Courriers? Tracts...?)
  • D'étudier quelles furent les conséquences suite à la réforme de 2003 et quelles seront les conséquences si cet accord est amené à être appliqué? De manière plus globale, quelles sont les conséquences de la politique européenne sur la culture?
  • D'effectuer des simulations avec le nouveau calcul de la carence
  • D'échanger autour de diverses questions
Dans un second temps, vous lirez ci-après le compte-rendu de l'assemblée générale du 31 Mars:

Compte-rendu AG Interluttants Nord/Pas de Calais 
(syndiqués et non syndiqués)
du 31 mars 2014 

  • Elaboration d’un tract en destination du public. Mise en place d’un groupe de travail qui le mettra en ligne dans la semaine.
  • Suggestion que, jusqu’à ce que notre proposition de réforme soit entendue, nous informions les publics que nous rencontrons en arrêtant notre spectacle au bout d’une minute - son - image - comédiens - lumière - expliquer en quelques phrases notre situation et notre cri d’alarme puis redémarrer le spectacle à son début ou attendre les saluts pour le faire. A chacun sa méthode.
  • Faire remonter au niveau national et aux régions notre proposition d’une «journée morte» personne ne travaille ni dans les théâtres, ni en radio, en télé .... 
  • Mettre en place une rencontre entre les précaires : intérimaires, AC! Agir contre le chômage, les victimes de plans sociaux (La redoute). Créer du lien et de la résistance.
  • Lettre, affichette postée sur le blog destinée à être envoyées par qui veut et massivement à tout le réseau économique des festivals: restaurants, hôtels, bars, taxis .... pour annoncer que le festival en question dans leur ville sera annulé. (Ce qui pourrait l'être d’ailleurs). Créer de l’inquiétude et prise de conscience.

L’AG de ce midi (31/03/2014) a réuni un peu plus de 50 personnes. Beaucoup de questions, beaucoup d’explications. Débat animé.
L’ordre du jour était :

 --Explications des conséquences désastreuses de l’accord voté lors des négociations Unedic sur l’assurance-chômage du 21 mars. Nous avons un simulateur qui calcule les carences applicables au 1er juillet 2014 si l’accord est validé par le ministre du travail.
Très parlant, très effrayant.
Nous nous retrouvons aujourd’hui dans une extrême fragilité car l’accord de 2003 n’a pas été modifié, il s’est durcit. Celui-ci est basé sur l’exclusion. Toutes les professions de nos secteurs sont en grand danger.
Il est impératif que notre proposition de réforme des annexes 8 et 10, validée par le comité de suivi, soit prise en compte dans son intégralité. Notre sort est maintenant entre les mains du gouvernement, puisque les partenaires sociaux ont décidé de laisser l’Etat réformer nos annexes.
Au-delà de notre secteur, c’est la précarité comme norme qui est en train de s’installer. Les chômeurs et précaires (intérimaires) sont menacés. Nous glissons doucement mais sûrement vers un système allemand à savoir «Tu es chômeur, tu es coupable, tu payes»
Nous glissons doucement mais sûrement hors de la solidarité inter-professionnelle.
Ce qui se passe est grave. Nous devons nous mobiliser ensemble.
Définition de précaire : «Dont on ne peut garantir la durée, la solidité, la stabilité; qui, à chaque instant, peut être remis en cause.»
-- Explication de la proposition de réforme élaborée par la CGT Spectacle et la Coordination des Intermittents et Précaires.
-- Propositions de lutte :
--Nos AG se tiendront tous les lundis à 12h à la Verrière. Cela permettra de décider des actions de la semaine, de faire le point de l’actualité, de rester en lien et
-- Faire tourner les pétitions contre la validation de l’accord par le Ministre du travail.

Bien à vous très cher(e)s Inter-Luttant(e)s

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire