samedi 4 juin 2016

Communiqué de la coordination InterluttantES 59-62 - Action du 3 juin 2016

Nous, membres de la coordination interluttantEs 59/62, accompagnéEs de MilitantES en lutte contre la loi travail nous sommes renduEs dans les locaux de la CFDT à la Bourse du travail.

Par cette courte occupation, nous condamnons fermement la décision de la CFDT du 30 mai 2016 de rejeter l’accord d’assurance-chômage des intermittents du spectacle, (malgré la signature de sa branche spectacle) signé le 28 avril par toutes les organisations représentatives du secteur (spectacle vivant et audiovisuel; salariés et employeurs) et unanimement salué par l'ensemble des professionnels.

L’accord historique du 28 avril reprend en grande partie les propositions formulées dans le cadre du comité de suivi parlementaire sur l’intermittence : Retour à la date anniversaire pour les artistes et les techniciens, généralisation du cachet à 12h, prise en compte au titre des annexes de 70h d’enseignement (120h pour les plus de 50 ans), plafond mensuel sur le cumul d’activités et indemnités fixé à 1,18 le plafond mensuel de la sécurité sociale, amélioration de la prise en compte des périodes de congés maladies et maternité…

Par cette courte occupation, conscients que la destruction du code du travail est liée à la destruction des droits des chômeurSEs, nous condamnons également les prises de position de la CFDTsur la Loi « El Khomri »

Parce que la lutte n'empêche pas l'humour , nous avons ramené nos torchons pour qu'ils soient signés par des MilitantES de la CFDT, mais cela nous à été refusé.
Apparemment ils ne signent que les torchons du Medef, les nôtres n'étaient pas assez propres.
Après quelques discussions houleuses, certains militantEs CFDT présentEs ont finalement été convaincus par nos arguments, et l'information va être remontée au niveau national.
Bien conscientEs que ceci ne suffira pas, nous sommes partis avec la promesse de revenir si la CFDT ne revient pas sur ses décisions. Et nous ne lâcherons rien !

Police hors de nos locaux syndicaux !


La fin de cette courte occupation à été marquée par la tentative d'une intervention policière. Intimidation ? Volonté de répression ?
Quoi qu'il en soit après l'intrusion de la police au sein du local syndical de la CNT en avril dernier, la police n'hésite plus à intervenir au sein de la Bourse du travail.
Fort heureusement des militantEs présentEs ont sagement raccompagné la police à l'extérieur des bâtiments.
Des hauts gradés ont tout de même insulté un militant syndicaliste au passage. Nous ne tolérons plus ces provocations, et cette répression du mouvement social !

La lutte continue plus que jamais !


Nous appelons les différentes coordinations à continuer la mobilisation et les actions sans relâche jusqu’au 1er juillet (date de la mise en place possible de l'accord du 28 avril)
Nous appelons à un cortège unitaire le 14 juin à Paris de toutes les coordinations de France.
Nous rappelons qu'un préavis de grève court toujours, et appelons à la grève générale !


Rendez-vous Lundi à 12h00 

au Théâtre de la verrière pour continuer le combat !

Soyons NombreuxSES.


La MOBILISATION NE DOIT PAS CESSER !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire